Notre moto La Bomba
La base est une Yamaha 350 RDLC 31 K. Je voulais créer un cafe racer sur une base qui ne sert pas du tout à ce genre de transformation. Les RDLC, quand elles sont transformées, le sont à chaque fois pour améliorer les performances pour la piste, donc en mode racing. Moi, je cherchais plus une amélioration esthétique, pour retrouver une moto des années 60/70, aux racines du cafe racer mais avec des parties modernes. Voilà le résultat…
 
J'ai découpé le cadre pour enlever toute la partie arrière ainsi que le centre de la partie avant périmétrique. Le but était d'adapter ce réservoir de TZ 250 des années 70 et cette selle d'une Ducati 250 des années 60. Il a fallu bien sûr transformer ces deux pièces, pour les adapter mais tout le concept est partie de là.
 
Je voulais aussi des roues à rayons et plus petites, du 17 à la place du 18, pour pouvoir monter des pneus modernes et plus gros.
Nous sommes donc partis de moyeux KTM, car je voulais du orange. Pour coller aux codes couleurs d'Iron Bikers "orange/noir/blanc". Ensuite, j'ai confié le soin à Seurat 3 de me trouver des jantes, les anodiser de la même couleur que les moyeux et les rayonner. Les pneus sont des Avon Roadrider.
 
Les disques sont des montes de KTM d'origine et les superbes étriers et maitre-cylindres ont été achetés chez Beringer. La fourche et le bras oscillant ont été modifiés pour accueillir tout ce beau monde. Et les pattes de freins ont été crées et fabriquées sur mesure par notre pote Doud'.
 
Pour la performance et le look, une belle paire de pot de détente en inox est montée, le moteur est reconditionné, le tout sort allègrement plus de 60 chevaux…
 
La peinture est un candy orange pour s'approcher au plus près de la couleur des jantes et c'est l'oeuvre de French Khustom.  
 
Le phare proviendrait d'un TY 80, les pattes de phare, tout comme les guidons bracelets viennent de chez E-nov. Plusieurs pièces viennent du très fourni catalogue de GMP Classic, comme le compteur, la poignée de gaz, le bouchon de réservoir, les clignotants. On vous laisse deviner pourquoi il y a une mèche sur le phare...
 
Pour finir en beauté, je dois vous parler du réservoir d'huile et du bac à batterie, tous deux logés dans le cadre et sous la selle, fabriqués sur mesure avec l'aide de Chiko, de Replica Bikes. Si j'ai réussi à concevoir et fabriquer cette Bomba, c'est grâce à l'aide de nombreux amis, dont Dam du Black Garage, Jean-Luc du Fat Club, Doud et Chiko. Merci les potes de m'avoir supporté durant deux ans !
 
Nico
EXPOSANTS
VIDEOS
ACCUEIL
PARTENAIRES
LA BOMBA
SPECTATEURS
PARTICIPANTS
Création de site Nicson 2014